• "Elle aimait cet homme. Pour sa droiture, son courage, son talent. Elle l'aimait parce qu'il l'inspirait, la révélait à elle-même, la faisait rire et qu'elle ne pouvait pas vivre sans le parfum de son corps."

    La louve blanche, Teresa Révay


    votre commentaire
  • "Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous sépare."

    La louve blanche, Teresa Révay


    votre commentaire
  • "- Ce n'est pas ça, la vie, Xénia, reprit-il d'une voix plus tendre. La vie, c'est une flamme qui guide chacun d'entre nous. C'est de croire en quelques chose qui n'est pas forcément tangible, qui ne se mesure pas mais qui nous inspire et nous permet de devenir meilleur que ce que nous sommes. A quoi bon une belle armure si elle contient que du vent ?"

    La louve blanche, Teresa Révay


    votre commentaire
  • "Seule avec ce qui restait de leur famille. Parmi les bourrasques de neige et le tumulte des Russes pourchassés, Xénia s'était tenue toute droite, ses yeux gris traversés d'orages. C'est une louve, avait-il pensé, impressionné par sa détermination et son courage. Une louve blanche, souveraine, qui donnerait sa vie pour défendre les siens. Et c'est la raison pour laquelle il avait pu la laisser partir."

    La louve blanche, Teresa Révay


    votre commentaire
  • "Elle le regarda traverser la salle du bistrot. Autour d'elle résonnaient les intonations pointues des Parisiens et la fumée bleutée des cigarettes montait vers le plafond. Elle aurait aimé pouvoir lui crier de revenir, hurler qu'elle l'aimait et qu'elle lui avait donné une fille, lui faire comprendre que, sans lui, elle n'était rien. Son existence protégée, son bel appartement, la sérénité de savoir que les siens étaient à l'abri du besoin, ce repos du guerrier auquel elle avait tant aspiré, tout cela n'était qu'un leurre. Depuis son mariage, elle avait endossé un rôle, s'accordant un moment de répit, semblable à un long sommeil, mais Max avait fait voler en éclats la vie qu'elle s'était patiemment construite ces dernières années. Il l'avait ramenée à la réalité de son corps et de ses envies. A sa seule vérité. Il la voulait combattante, téméraire, audacieuse, et non soumise et silencieuse. Contrairement à un homme comme Gabriel, qui se contentait d'une apparence, Max exigeait tout. Mais si elle lui donnait ce qu'il voulait, que lui resterait-il ?"

    La louve blanche, Teresa Révay


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique