• Citation #20

    "- Je ne peux pas faire cela à Gabriel, dit-elle, la gorge sèche.

    - Mais à moi, tu peux le faire ! s'enflamma-t-il. Que t'ai-je fait pour mériter pareille punition ? A part t'aimer, que t'ai-je fait, bon Dieu ?

    D'un seul coup, elle eut les larmes aux yeux. Une lame de douleur la traversa, si poignante et imprévue qu'elle en eut le souffle coupé.

    - Je ne sais pas, Max, je ne sais pas... Je ne peux pas tout quitter sur un coup de tête.

    - parce que tu appelles ça un coup de tête, répéta-t-il d'un air abasourdi, avant de la contempler un long moment, les lèvres blêmes, et elle voyait à son visage tourmenté qu'il était partagé entre la colère et la douleur.

    Elle rageait de le faire souffrir, de ne pas trouver les mots, mais elle était prise au piège. Une nouvelle fois. Pourquoi Max la poussait-il toujours dans ses retranchements ? D'om lui venait ce sentiment d'être constamment au bord d'un précipice avec lui ? Et pourquoi ne pouvait-elle pas se passer ce cet homme ?

    Quand il se mit à parler, sa voix n'était plus qu'un murmure rauque.

    - Il ne faudra pas m'en vouloir, Xénia, mais je ne sais pas si j'aurais la force de t'attendre toute une vie.

    Il prit son feutre posé sur la banquette, repoussa sa chaise. Elle se pencha brusquement en avant et lui saisit le poignet.

    - J'ai besoin de toi, lâcha-t-elle d'une voix blanche.

    C'était sa manière à elle de lui dire qu'elle l'aimait, mais après quelques secondes, Max l'obligea à desserrer son étreinte.

    - Tu parlais de foi à l'instant. Peut-être dois-tu la trouver ? Mais tu devras le faire toute seule. Je ne peux plus rien pour toi."

    La louve blanche, Teresa Révay

     

    « Citation #19Citation #22 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :